vendredi 11 novembre 2011

Santé

En prolégomènes une remarque sur Molière. Tout le monde reconnait son génie et rigole à gorge déployée devant Le médecin malgré lui. On rit d'autant plus fort qu'on a besoin de se rassurer sur notre présent. Prenez un peu de recul, et demandez-vous si l'homme de 2011 est plus intelligent ou plus con que celui de 1666. C'est très comparable même si nos capacités intellectuelles sont probablement diminuées par la maltraitance des enfants, l'assistanat de la société et la fourberie de l'éducation. D'ailleurs qui peut prétendre jouer le rôle de Molière dans la France de 2011 ? On peut répondre avec assurance et rire de son propre esprit comme il est d'usage chez les comiques modernes pour contaminer leur public bovin, se pâmer devant les découvertes mirobolantes survenues entre temps. Mais par quel miracle les médecins modernes seraient-ils meilleurs si nous ne sommes pas moins cons ? Et pour déraper sur le sujet de l'Histoire, pourquoi celle des grecs s'appelle-t-elle "mythologie" ? nos penseurs modernes sont-ils plus intelligents que les penseurs grecs ? Le minotaure ne pourrait-il pas marcher sur la Lune lui aussi ?

Mon propos est de montrer la dérive meurtrière de la médecine moderne, elle devient une alternative "non-violente" à la guerre. On a du mal à imaginer l'utilisation d'armes vivantes, virales ou bactériologiques même si l'Homme a fait péter la première bombe atomique sans trop savoir si la réaction en chaîne allait s'arrêter. Le risque de scénario d'arroseur arrosé est important, tout comme avec une guerre nucléaire mondiale. Je ne crois donc plus à l'utilisation d'armes bactériologiques ou virales qui pourraient se retourner contre ceux qui l'emploient, ni à des maladies créées (comme on l'imagine souvent pour le SIDA). Les organisateurs savent parfaitement que la vaccination est un mythe qui n'a jamais fonctionné, ils ont exploité l'engouement pasteurien afin de disposer d'un cheval de Troie dans nos corps sous prétexte de nous protéger de maladies mortelles mais qui n'existent plus. Sans vaccin possible, il n'y aurait donc pas de protection pour les utilisateurs de l'arme et leurs amis. Enfin, la diversité génétique qui a permis à l'humanité de traverser toutes les épidémies du passé montre l'improbable existence d'une telle maladie. Le progrès récent dans les séquenceurs génétiques motivés par les demi-dieux qui nous gouvernent en recherche de preuves sur la supériorité de leurs gênes ne permet que des identifications partielles suffisantes pour des applications statistiques (contrôle d'accès, paternité, crimes) mais sont loin d'offrir la complétude suffisante pour créer sans risque des armes virales suffisamment sélectives. Le vivant est mutant par nature, et le nombre de cible à détruire ou conserver est trop important. En réalité, en dehors des films à sensation de l'industrie américaine, les armes chimiques, bactériologiques ou virales n'ont jamais existé. La seule pandémie mondiale qui a terrorisé la planète ... est le H1N1 de Roselyne Bachelot. De même que l'arme nucléaire : en dehors des attentats terroristes à Hiroshima et Nagasaki qui ont rempli leur fonction, le feu nucléaire n'a jamais servi et ne servira jamais. Aucun maître du monde aussi stupide soit-il ne souhaite réellement terminer sa vie dans un abris anti-nucléaire à manger du cassoulet en boite. D'ailleurs, je n'ai jamais vu de preuves tangibles de cet arsenal nucléaire mondial ... sinon dans le budget défense des états. C'est normal me dit-on, car c'est top secret. Le démantèlement aussi probablement ... jamais entendu parler dans la filière nuke ;-)

La pandémie virtuelle présente un énorme avantage comme nous l'a montré la supercherie du H1N1 : le virus n'est que médiatique et la mort est donnée par la médecine elle même qui prend en charge la gestion du processus de l'intérieur. H1N1, CANCER, SIDA : les mêmes acteurs travaillent pour les mêmes financiers ... comme de mauvais garagistes qui te resserrent mal les boulons et oublient de graisser les engrenages.

L'homme primitif sacrifiait ses enfants à des dieux imaginaires pour faire tomber la pluie.

L'homme moderne les fait naître dans l'ultra-violence médicale, ensuite il les séquestre dans l'isolement afin de leur apprendre à faire "leurs" nuits, il les laisse hurler à la mort pour leur apprendre la vie, il les force à tout accepter sans faire de "caprice" alors que le petit cerveau en formation est en souffrance. Pour bien détruire la nature humaine qui serait capable de survivre à une telle bêtise, il nourrit ses enfants avec du lait de vache pendant que sa femme prend des toxiques afin de stopper la lactation. Les seins des femmes sont ainsi détournés de leur vocation première, et recyclés dans la pornographie gerbante à la botte des nouveaux prêtres. La nourriture est transformée jusqu'à devenir méconnaissable, dépouillée de toute substance nutritive vendue séparément dans les compléments alimentaires devenus indispensables pour survivre avec cette nourriture factice. Dès que possible il injecte à ses petits des raclures de microbes dégueulasses cultivés sur des cadavres animaux et mélangés à des métaux dangereux. Les bébés meurent de la mort "subite" du nourrisson sans que personne ne demande de réponse à ceux qui pourtant savent tout le reste, comme si le parent qui a écouté la blouse plus que le cœur savait son crime : culpabilité inconsciente et collective. D'autres sont frappés de nouvelles maladies auto-immunes, d'autisme, de paralysies, de diabète, de cancer, de déficiences immunitaires, ou vicieusement diminués : ils auront besoin de la médecine toute leur vie. Les trop bousillés sont parqués dans des centres de traitement spécialisés afin de ne pas polluer le paysage eugénique.

VACCIN

La famille de Pasteur a légué à la Bibliothèque Nationale ses carnets de laboratoire. Celle-ci n'a pas encore brûlé comme celle d'Alexandrie, mais vous pouvez plus simplement lire Michel Georget "Vaccinations, vérités indésirables" qui en parle bien. Pasteur était un imposteur : certains de ses cobayes sont mort, et ses expériences n'ont jamais pu être reproduites par ses collègues à l'étranger, ils sont cons les étrangers, ils n'ont pas le génie français :)

Les vaccins sont une imposture scientifique parmi tant d'autres. Ils sont injectés de force, avec l'appui du législateur maquereau. Si un docteur nazi piquait de force vos enfants avec un produit dont vous ignorez absolument tout, vous seriez ulcérés. Pourtant, si un bon docteur libéral fait la même chose avec la conscience plus ou moins claire, c'est vous-même qui tenez votre enfant pour son bien. Avez-vous lu la composition ? avez-vous vérifié dans le VIDAL des médecins - pas la version édulcorée pour les "patients" vendu partout - que certains composants sont très dangereux au dixième de la dose ?. Si vous ne l'avez pas fait, vous êtes un collabo sous influence, un complice.

Commençons par exposer la thèse officielle de la vaccination :
1) on prend un méchant virus (crache dans le bol)
2) on le cultive sur de la viande morte (d'une bête immangeable)
3) on l'affaiblit pour pas tuer le malade (formol, mais pas trop pour qu'il reste méchant)
4) on mélange avec un gros stress immunitaire pour forcer l'organisme à réagir (mercure)

Le stress immunitaire a longtemps été du mercure ou du plomb, maintenant la mode est à l'hydroxyde d'aluminium. Ces métaux ne sont pas connus par notre organisme, et placent donc le système immunitaire en alerte rouge, prêt à faire "Nacht und Nebel" sur le méchant virus montré du doigt par le destin avec une précision de guerre chirurgicale parmi les milliers de virus qui traînent rien que dans la narine droite. On a vraiment trop de la chance que ça fonctionne.

Question préliminaire : Comment se fait-il qu'avec une théorie aussi simple (facilement réalisable par un génie français au dix-neuvième siècle avec une petite cuillère) soit malheureusement incapable de protéger contre les maladies qui tuent et dont la liste s'allonge de jour en jour ? Pourquoi les vaccins ne fonctionnent-ils que pour des maladies inutiles ou disparues ? Pourquoi le H1N1 est-il prêt en 2 semaines avant même que la pandémie planétaire n'existe, et pourquoi pas celui du cancer ? On a vraiment trop pas de chance que ça ne fonctionne pas.

Questions:
1) que se passe-t-il si vous (système HLA) n'êtes pas sensible à la maladie ?
2) que se passe-t-il si vous êtes déjà immunisé ?
3) Que deviennent les métaux ?
4) Que devient le méchant virus ?
5) Que deviennent les centaines de microbes inéluctablement présents dans la récolte ?
6) Que deviennent les restes de viande animale qui ont servi à cultiver les virus ?
7) Peut-on prétendre immuniser contre une maladie non-immunisante ? (ex : tétanos)

Quelques réponses:
a) Si votre organisme n'a pas identifié le méchant virus comme la cible à détruire (immunité acquise ou naturelle) la foudre tombe sur une cible aléatoire de votre organisme : Sclérose en plaques, Crohn, cancer, leucémie
b) Si votre organisme a pris une autre cible que le méchant virus (autre maladie en cours, ressemblance, mutation) celui-ci peut alors se développer : on vous a simplement inoculé la maladie au profit d'une diversion qui vous a détruit autre chose.
c) Circonstances aggravantes, vous contractez la maladie pendant que votre système immunitaire est trop occupé à éradiquer une autre cible, présente dans le cocktail ou interne : les cellules de votre foie ou de vos intestins.
d) Le vaccin ne protège pas de pathologies induites par certaines maladies, par exemple le virus vivant des oreillons du ROR peut vous niquer le pancréas (tout comme les oreillons "naturels"), vous avez alors gagné un diabète.
e) Les résidus métalliques très dangereux se fixent dans votre moelle osseuse : leucémie
f) Les restes de viande animale cohabitent dans la vôtre : Creutzfeldt–Jakob

Posez ces questions à votre médecin. Il a un devoir d'information. Profitez-en car ce devoir d'information est encore écrit dans la loi. Ne vous laissez pas impressionner par la blouse blanche : ces gens là sont arrivé en médecine le plus souvent par piston parental, comme naguère chez les bourreaux le business reste en famille.

Voici quelques prières vaccinales répétées en boucle sans comprendre par les croyants du culte vaccinal. Souvent ils répètent en cœur, ou se font réciter entre eux pour mieux se convaincre de l'énormité, c'est plus facile de croire des absurdités à plusieurs, comme à la messe :

"la liberté de ne pas se faire vacciner met en danger les vaccinés" pourtant, si la vaccination fonctionne, les vaccinés sont protégés, donc ils ne craignent rien !
"la théorie du troupeau, si plus de 80% de la population est vaccinée, tout le monde est protégé" j'attends toujours la démonstration de cette affirmation ridicule, pourquoi 80 ? à 79% tout s'écroule ? à 81% on gaspille ? Quelle est la formule magique, et surtout ses paramètres ?
"un vaccin est valable 10 ans" pourquoi le génie vaccinal n'est-il pas valable à vie ? comme le fait la nature très souvent sans même qu'on s'en rende compte. Pourquoi 10 ans ? Pourquoi c'est passé à 5 ans pour des vaccins récents ? pour gagner le double ? Encore un fois, quelle est la formule magique ?
"les maladies infantiles c'est important" mais si le vaccin est valable 10 ans, on expose donc nos enfants à contracter ces maladies infantiles à l'âge adulte ? ce qui est bien pire, à moins de les condamner à faire à vie leur rappel pour toutes les maladies infantiles ? nous condamnons nos enfants à se faire piquer à vie ?
"le tétanos c'est mortel" faux, c'est la toxine, pas le bacille qui est inoffensif, et c'est pourquoi le vaccin n'a aucune chance de fonctionner, il ne trouvera pas la menace associée, et tombera sur une autre cible, les globules rouges par exemple pour déclencher une leucémie. De plus le tétanos n'est pas une maladie immunisante, la nature elle-même n'arrive pas à se protéger après avoir été malade une fois, précisément à cause du mécanisme expliqué ici.
"vous l'avez en quand même, mais sans vaccin cela aurait été encore pire" ah bon ? je dirais au contraire que sans injecter la maladie je ne l'aurais peut-être pas contracté
"quand même la polio a disparu grâce aux vaccins" la peste ? la grippe espagnole qui fit un million de morts en 1918 ? le choléra ? tous disparus naturellement sans aucune vaccination. Sans parler de la qualité de l'eau qui change tout. Mon arrière grand-mère allait chercher l'eau au puits possiblement souillé, surtout en ville sans tout à l'égout.
"ça protège des pandémies" (inflation de l'épidémie) en particulier pour le tétanos qui n'est absolument pas contagieux.
etc. si vous avez d'autre, envoyez :)

Les nouvelles maladies favorisées par la vaccination sont des aubaines. Je décris plus bas la mystification du sida et du cancer. Ces nouvelles menaces entretiennent la peur, renforcent la soumission aux croyances, et offrent aux gagneurs un marché inépuisable à forte marge.

Les anciennes maladies disparues sont également entretenues et parfois déclenchée par la vaccination, comme la poliomyélite qui reste présente dans les selles des vaccinés - merci de vous baigner ailleurs - la tuberculose, la grippe - qui frappe nombre de croyants pratiquants. Nous avons de la chance de ne pas être vaccinés obligatoirement contre la peste et le choléra. Roselyne tu dors !

Il y a une dizaine de morts par an du tétanos en France, majoritairement du personnel travaillant la terre et vacciné : la honte, le vaccin ne fonctionne pas, et on explique aux mourants qu'ils ont de la chance, que sans le vaccin cela aurait été "encore pire" comme disait Coluche, pire que de mourir soigné par des cons, Molière reviens !

De nombreux pays dans le monde n'ont pas d'obligation légale de vaccination : Allemagne, Angleterre, Japon - dont un ancien ministre est toujours en prison, il avait été convaincu de corruption (plusieurs millions de dollars) pour imposer des vaccinations dans les écoles qui avaient causé le décès de plusieurs enfants. Cela revient au devant de l'actualité en ce moment en 2011.

En conclusion la vaccination est une religion très dangereuse aux prières ineptes, qui tue et détruit la santé plus que le sacrifice humain des prêtres primitifs ou les médecins de Molière. Car le capital injecté, viral ou métallique, reste a vie dans votre corps. Ces destructions dans votre organisme sont irréversibles et garantissent des revenus à vie. Le diabète ou la déficience immunitaire est un acquis - remplaçant avantageusement les acquis sociaux du point de vue de la banque. Les métaux s'accumulent dans la moelle osseuse et augmentent les chances de leucémie. Sachez également que la viande pour l'exportation en Allemagne n'est pas vaccinée par les éleveurs français sinon elle serait déclarée impropre à la consommation et ne passerait pas les tests sanitaires (la précipitation à l'abattage laisse les métaux du vaccin dans la viande). Nos enfants sont-ils moins bien traités que les bêtes à viande ?

Analogie : l'informatique a une maturité comparable à la vaccination en France dans une configuration avec Vista + toutes les "protections anti-virus", avec une lutte pour la sécurité qui annexe la totalité des ressources de la machine pour la protéger, mais qui souvent la fait crever.

CANCER

En dehors des soupçons sur l'origine de la maladie, le sur diagnostique dénoncé avec force par de nombreux médecins dont le docteur Marc Girard est une cause importante de mortalité. Le dépistage apparenté à une prospection commerciale profite d'un investissement proportionnel aux gains espérés. Les personnes influençables sont orientées par les généralistes dans la filière cancer. Si leur crédulité s'y prête, le spécialiste va tenter de leur vendre un cancer. Il n'est jamais affirmatif au départ, et n'écrit jamais la chose sur papier. Il évoque, laisse planer de lourds sous-entendus, et quand le client commence à faire dans son froc, il lui balance le diagnostique avec un air empesé. Par bonheur, il existe toujours un tout nouveau traitement formidable qui vient de sortir. Ils ont tué ma mère que je n'aimais pas, ils l'ont tué avec un acharnement dégueulasse, en profitant de sa crédulité. Elle a perdu ses cheveux, ses ongles, il lui ont arraché toutes les dents, elle a fini avec une trachéotomie et une canule parlante, après huit années de torture elle a fini par demander la mort à la médecine, par pitié. Une infirmière lui a fait un shoot, et un toubib un autre, deux merdes qui couchent pas ensemble, elle a crevé mais c'est de la faute à personne. RIP. Avant de partir elle avait adhéré à l'ADMD et réglé d'avance sa succession que le notaire a foiré. Deux après on a du raquer à nouveau au notaire suivant, l'ancien notaire parti en retraite a gardé sa thune gagnée sur un cadavre. Revenus indirect ! Et le même argument cher aux vaccinalistes fut encore servi : mais sans chimiothérapie cela aurait été pire.

Pourtant, des personnes refusent les traitements pour avoir vu des proches totalement détruits alors qu'ils ne se portaient pas si mal. Et ces personnes ne meurent pas : un miracle ! La médecine moderne déguisée en science n'a aucune pudeur à reconnaître un miracle, prête à tout pour encaisser la monnaie.

J'ai lu dans une revue médicale canadienne que les biopsies des "vraies" tumeurs cancéreuses contiennent des concentrations importantes de virus d'origine animale. Si on écarte la zoophilie, d'où viennent ces virus d'origine animale dans nos tumeurs ? les vaccins ne sont ils pas cultivés sur des cellules animales avant de nous être inoculés à l'aide d'une seringue ?

Vous pouvez aussi demander à un cancérologue comment on reconnait un vulgaire kyste d'une métastase cancéreuse. Il va réagir comme un prêtre à qui on demande des preuves de l'existence de son dieu : après la stupeur déclenchée par votre culot, des mots en latin plein la gueule.

Pour finir, faites une recherche sur DCA CANCER et vous trouverez qu'une molécule bon marché et pas très dangereuse a une action foudroyante sur les cancers. Des canadiens ont mis le doigt dessus et sont traités comme des charlatans, le médicament est interdit d'utilisation en France dans ce domaine. Même si on était volontaire pour se sacrifier à tester cette formule prometteuse et peu dangereuse à la place d'une bonne chimiothérapie Monsanto, on ne pourrait pas, le toubib risquerait la prison ou l'exclusion de l'Ordre. Et puis surtout, avec cette molécule qui a le mauvais goût d'être bon marché, on ne crèverait pas, on aurait pas besoin de soins intensifs et palliatifs, ce serait la ruine de la filière.

SIDA

On trouvait des "informations" sur le SIDA il y a quelques années, en 2012 on ne retrouve quasiment plus rien. Nous nous souvenons de la polémique médiatisée donc factice sur la paternité du virus du sida. Cette "invention" - on parlait sans honte dans les médias de "brevet" - revient à un français du noble institut Pasteur qui cherche très fort un autre vaccin pour guérir le sida : un délire auto-référent qui s'auto-alimente, une intrigue digne d'un polar où c'est le flic est le serial killer :)

Comme le cancer le sida est générateur de revenus indirect juteux, de thérapies inefficaces et dangereuses. Je connais une personne qui ne prenait pas sa tri-thérapie (au passage notons l'inflation verbeuse, à quand la quadri ou penta thérapie comme avec les vaccins ?) car ces médicaments la rendaient malade, elle ne s'en portait que mieux ... sous les engueulades et les menaces de mort du médecin de l'hôpital ! Belle promesse pour qui devrait promettre la guérison :)

J'ai recherché de l'information technique sur le virus du SIDA, ce VIH que l'on retrouve partout dans des campagnes d'information représenté sous forme d'oursin verdâtre et gélatineux pour inculquer la peur à notre jeunesse, sponsorisées par nos impôts comme la mammographie ou le dépistage des cancers à la mode. Je n'ai pas trouvé grand chose contrairement à ses semblables comme l'Herpès. Il paraît qu'il est mutant, limite furtif comme les bombardiers : je n'ai trouvé aucune preuve scientifique de l'existence du virus du SIDA.

Les morts du sida ne meurent soit-disant pas du virus, ils meurent d'une bête maladie et d'une grande fragilité immunitaire, acquise par exemple après un vaccin. Si vous aimez les vaccins, faites donc le test de séropositivité (deux semaines après votre vaccin) et vous vous découvrirez temporairement séropositif. Après ça revient, si tout va bien. Et puis ce virus est parfois sympa, on peut être porteur sain, infecter potentiellement les gens qu'on aime sans le savoir. Il faut avoir peur. En 1986 je me souviens d'un concert de Jimmy Sommerville / Actup au Cirque d'hiver de Paris. L'homophobie était insupportable et les PD se faisaient insulter et casser la gueule dans la rue. Les médias nationaux racontaient que selon les experts la moitié de la population crèverait du sida avant l'an 2000. Ils disaient aussi que c'était à cause des noirs en Afrique qui faisaient des trucs sexuels avec des singes. Vous rappelez-vous ? J'ai encore honte de mon pays 20 ans après.

PHARMACIE

Les produits que nous achetons sont parfois les vecteurs d'adjuvants pour notre abrutissement. Le gouvernement américain donnait aux Peaux-Rouges des couvertures contaminées par la variole, et de l'eau de feu distillée jusqu'au méthanol ("alcool de bois") afin d'achever de les détruire en faisant semblant de les aider. Pourquoi serions nous mieux lotis ? Je ne prendrais qu'un exemple, car je pense que la nocivité des médicaments ordinaires est déjà acquise pour beaucoup d'entre nous. Le dentifrice qui est imposé dès l'enfance avec violence par les parents eux-mêmes est-il vraiment une bonne idée ? Il contient du fluor, qui d'après les experts est bon pour les dents. En fait le fluor ronge l'émail des dents, et c'est pourquoi il donne l'impression de les blanchir, c'est donc un très mauvais produit pour les dents, et un très bon produit pour les dentistes. Mais cela va beaucoup plus loin. Une autopsie pratiquée sur un bon citoyen qui s'est brossé toute la vie les dents au fluor révèle une glande pinéale calcifiée par le fluor. D'où vient donc ce fluor ? sinon du dentifrice qui serait si bon pour nous. La glande pinéale joue un rôle central dans la régulation hormonale au plus haut niveau, le cerveau. Elle est le chef d'orchestre de notre système hormonal, celui qui nous rapproche de nos instincts vitaux, de notre nature humaine et animale, de nos émotions qui font de nous des être libres. Je me brosse les dents mais je n'utilise plus de dentifrice depuis longtemps, mes dents ne s'en portent pas plus mal.

La majorité d'entre nous fait confiance à "The Matrix", aux experts déguisés en blouse blanche pour la TV, à ces nouveaux prophètes qui sont censés nous sauver mais qui en réalité nous détruisent, avec la bonne conscience du prêtre antique sacrifiant les enfants, ou avec la conscience mauvaise du parfait salaud. Mais finissons avec une question de bon sens : combien connaissons de nous de présidents, ministres, sénateurs ou députés malades ? sur plus de 1000 personnes il devrait y en avoir plusieurs centaines (et si le SIDA s'attrapait par le cul, DSK devrait être séropositif depuis bien longtemps). Mais pas un seul nom de vient à l'esprit, sinon peut-être Mitterrand ... à 80 ans ;-)

18 commentaires:

  1. Le ROR est plus que soupçonné dans la maladie de crohn. Je te l'ai raconté mais ma fille a eut une rougeole très forte après ce vaccin. "vaccin mal fabriqué" a dit notre toubib appelé en urgence. C'était pas la première fois qu'elle voyait le cas. quatre ans plus tard ma fille commençait son voyage en enfer...si on savait tout.

    Aujourd'hui je suis régulièrement confrontée à des jeunes internes à la tête farcie qui ne jurent que par la vaccination à outrance, et qui ne se posent aucune question. Tout dialogue est impossible, ils sont sûrs de leur savoir, nous sommes ceux qui ne savent pas et qui doivent obéir à la blouse blanche c'est flagrant.

    RépondreSupprimer
  2. Je ne connais pas la maladie de Crohn, mais le dysfonctionnement immunitaire semble une explication très pertinente.

    Je n'avais rien contre la vaccination il y a encore 15 ans, je me faisais vacciner. J'ai même fait la première injection de l'hépatite B sur les conseils du médecin que j'allais voir pour tout autre chose.
    Et là - coup de bol, je parlais de mon vaccin - une personne de mon entourage proche s'est retrouvé en chaise roulante après ce même vaccin que l'on m'avait présenté comme très utile, et "absolument" sans aucun danger.
    J'ai percuté.
    Quand mon premier enfant est né, j'ai buché comme un malade le sujet. Je savais les dangers, mais je croyais encore aux dangers de ne pas être vacciné contre le tétanos par exemple. Je voulais donc mesurer le rapport bénéfice/risque.
    J'ai adhéré à Alis (Association liberté information santé) et j'ai écumé les salons bio (marjolaine, vivez nature, etc). Grâce à Alis, j'ai lu Michel Georget "vaccinations, les vérités indésirables". J'ai du réviser la bio (niveau terminale) et j'ai été totalement convaincu que la vaccination est un mythe. Ce livre démontre que le principe même de la vaccination ne peut pas fonctionner.
    Dans cette période d'activité intense sur le sujet j'ai rencontrés des médecins traumatisés après avoir tué des patients en les vaccinant.
    J'ai aussi accepté de regarder la réalité des faits autour de moi. Un toubib de mon entourage proche en 2006 s'est retrouvé paralysé après un vaccin ("obligatoire" pour eux).
    Ses collègues l'on pris en main en urgence, et lui ont filtré le sang, comme on fait pour une intoxication au plomb. Il faut faire très vide avant que le métal ne se fixe dans la moelle osseuse, après c'est niqué. La paralysie est partie, et le toubib a pu sortir sur ses deux jambes de l'hosto, il a eu la trouille de sa vie !
    J'ai aussi une cousine d'un collègue de travail des années 2000 qui n'est retrouvé en chaise roulante, la bave au lèvres et l'œil mort (cerveau détruit) après un vaccin. Malgré tout, le gars continue les vaccins, et même pique ses enfants car il croit à la protection vaccinale : il accepte le danger car il croit aux bénéfices.
    Je connais aussi un petit Pierre F qui se pique avec son insuline, tout seul depuis qu'il a neuf an, après un ROR qui s'est terminé en comma diabétique.
    A partir du moment ou j'ai arrêté de croire aux bénéfices, j'ai enquêté sur chaque fait divers autour de moi avec ce fil directeur nouveau, et j'ai pris conscience de l'ampleur des dégâts : on ne voit que ce que l'on veut voir.

    L'obligation (illégale) qui est faite au médecins de se vacciner eux-même sous prétexte de les protéger car ils sont exposés a un effet très pervers : le médecin se rassure lui-même de l'innocuité de la piqure en piquant les autres : comme si piquer tout le monde était une preuve que c'était bon et sans danger, comme si piquer les autres déplaçait la statistique morbide sur les autres.

    C'est le même comportement pervers qui pousse les grand-parents tortionnaires à imposer à leur enfants de faire de même avec les leurs : sevrage brutal, nuits, principe d'obéissance et de soumission par la peur.

    C'est le même comportement pervers qui pousse les parents qui piquent ou maltraitent leurs enfants à convaincre les autres parents de les imiter : comme si convaincre était une preuve qu'on a raison. Ces parents là souvent s'encouragent réciproquement pour frapper, piquer, brimer, punir, etc. Ils me font gerber.

    RépondreSupprimer
  3. Ben dis donc, je connaissais mal le sujet... si tu as raison, ça fait peur.
    On pourrait en devenir parano.
    Brrrrr!

    RépondreSupprimer
  4. Je n'affirme rien quand j'expose les incohérences grossières de la vaccination.

    Par exemple on demande de vacciner contre les maladies infantiles les enfants ... mais on en parle plus aux adultes. Pourtant si le vaccin fonctionne et que son immunité est temporaire (théorie payante du "rappel") les enfants devenus adultes seront donc exposés aux maladies infantiles, ce qui est beaucoup plus grave !
    Que répondre à cette simple question ?

    RépondreSupprimer
  5. Le mariage n'est pas toujours un fléau mon ami, pas tout le temps tu sais, on peut y vivre de jolies choses, même si le terrain du partage des chaussettes sales, des ongles sur le canapé et des névroses pas débouchées n'est pas propice, j'en conviens aisément. Bon, je lis la suite ;-) Des bises.
    Lechalote

    RépondreSupprimer
  6. Aux US les parents organisent des "varicelles partys" où les petits sont mis en contact lorsqu'ils ont la maladie. ces parents s'exposent aux foudres de la justice qui préfèrent bien sûr que les enfants soient vaccinés contre la varicelle et les vendeurs de mort tentent d'effrayer les parents en leur racontant que la varicelle peut tuer leur gosse! Mais ça n'a pas l'air de trop marcher puisque les "varicelle party's" sont de plus en plus courues.

    Les parents commencent à se méfier de la vaccination pour tout et rien, les états en viendront probablement à obliger les parents "pour le bien des enfants" à les faire vacciner.

    Il y a deux ans, poussée par son pédiatre ma soeur a fait vacciner sa fille contre la chiasse...pardon: la gastro. Pourtant rien de plus banal qu'une gastro et ce n'est vraiment embêtant que chez les tout-petits à cause des risques de déshydratation mais chez un enfant de deux ans, je n'en vois pas l'intérêt. Et ça n'a à mon sens aucun intérêt.

    J'ai appris à ma fille à se méfier de ce qu'on lui propose, et je peux déjà constater que ce que je suggère porte ses fruits. Parce que je ne lui impose rien, c'est sa santé, moi je me contente d'expliquer. Pour le vaccin H1n1 l'an dernier je lui ai expliqué que le vaccin était suspect et je lui ai dit que c'était à elle de choisir. Elle a dit non, et elle a eut vachement raison. Parce que comme tu le sais elle l'a eu le H1N1, on nous prédisait une catastrophe chez une ado sévèrement immuno-déprimée et puis...à peine deux jours de fièvre à 38.5, une mini-grippette quoi. Mais si on avait accepté le vaccin dieu sait ce qui se serait passé. On ne peut que se féliciter d'avoir eu le courage de résister aux sirènes de malheur. ^^

    RépondreSupprimer
  7. @Lechalote : je dis du mal du mariage parce que j'ai foiré. Rien n'est mauvais en soi, la bombe atomique par exemple, celle de Boris Vian qui pète à la gueule de tous ces connards qui gouvernent le monde, ce serait une super idée :) pas aussi bonne que de ne plus leur obéir. Bon allez, tous ensemble, à la une, à la deux, à la trois, hop !

    @Désirée : pas con la varicelle party ! merci pour le tuyau je ne connaissais pas. C'est la vaccination naturelle, celle qui fonctionne, et dont l'immunité est permanente. Cela aussi est une question de fond aux mystiques du vaccin : pourquoi l'immunité acquise par le vaccin serait elle limitée dans le temps ? (sinon pour vendre des rappels, et excuser les ratages) et pire, comment arrive-t-on à immuniser contre le tétanos ou le cancer qui ne sont pas des maladies immunisantes ?

    Vacciner contre la chiasse ? putain, et contre la connerie ? une maladie mortelle et souvent sexuellement transmissible :)

    Sur le H1N1 je ne sais pas ce que c'est, mon toubib m'avait dit qu'il était incapable de la reconnaître. A quand le H1N2 ?

    RépondreSupprimer
  8. On a fait faire le test labo, et voilà ce qui est écrit sur notre exemplaire: "présence du génome du VIRUS GRIPPAL TYPE A; Identification: virus grippal pandémique A (H1N1)."

    Pour faire un peu plus de sous le labo a même recherché le génome de la grippe B. ^^ Le terme "pandémique" ça doit être pour fiche la trouille au péquin de base...

    Oui le vaccin contre la connerie, s'il était inventé on en aurait jamais assez pour vacciner et faire les rappels tant il y a de gens infectés! lol

    Pour ce qui est des "varicelle partys" je trouve ça épatant. Mais visiblement les "autorités" (comme elles portent bien leur nom n'est-il pas?) menacent de plus en plus fort les parents (le chef d'accusation? "mise ne danger de la vie d'autrui" tu te rends compte jusqu'où ça va?)qui se donnent rendez-vous sur le net pour mettre leurs minots en contact. On veut leur vendre du vaccin en les intimidant ou en les culpabilisant, en leur mentant. Parce que la varicelle c'est quand même une maladie assez bénigne, chiante mais bénigne. Quand je pense que j'ai quasiment eu toutes les petites maladies infantiles, coqueluche, oreillons, rubéole (passée absolument inaperçue!) rougeole, varicelle, roséole, et je suis encore debout que je sache. Je ne nie pas que parfois ça tourne mal mais faire des comparaisons foireuses en expliquant que la rougeole ça tue des millions d'enfants chaque année il faudrait peut-être être honnête et reconnaître que les enfants qui en meurent sont des enfants dans des pays en voie de développement ou très pauvres, des enfants dénutris avec des parents qui n'ont pas accès aux soins ou à une hygiène élémentaire. Mais sur un petit occidental qui mange bien, voit le pédiatre pour le moindre bobo, et pète dans la soie, la rougeole ce n'est pas un drame.

    RépondreSupprimer
  9. Non, la connerie n'est pas sexuellement transmissible. Pas tout le temps. J'ai rencontré l'apologie du connard y'a pas longtemps, et ça au mois, il me l'a pas refilé. Enfin, j'espère. Bref. :-)
    Lechalote

    RépondreSupprimer
  10. @ Désirée : le H1N1 qui est le dernier cri est baptisé "type A" c'est marrant. Mais ce serait marqué libellule ou papillon, c'est pareil. Il faut juste les croire sur parole :)

    J'en ai parlé à une personne qui travaille dans une grosse mairie, et cela se fait en crèche, en France. Le personnel le fait intentionnellement surtout dans l'espoir d'avoir des mômes en moins à torcher les jours suivants ce qui n'est pas très louable, et peut-être dans le noble idéal de les immuniser.

    Mais ces chérubins sont malheureusement vaccinés en plus, ce qui les place dans la situation dangereuse de vaccination sans que l'organisme reconnaisse le danger, et fonde sur une autre cible.

    @ Lechalote : je pensais à transmissible à la descendance ! dans l'esprit de la vie dont on dit aussi que c'est une maladie mortelle sexuellement transmissible :)

    Peut-être n'as tu pas été contaminée car tu es immunisée ! rappelle toi bien, t'en connais pas d'autres ? car la connerie n'est pas une maladie rare, ce serait même plutôt un genre de pandémie :)

    RépondreSupprimer
  11. "un intrigue digne d'un polar où c'est le flic est le serial killer"

    ...des scénaristes dolivoude ont été assez tordus pour l'inventer ton flic serial killer: il s'appelle Dexter. Perso je n'ai jamais regardé: les extraits ont suffit. Y a trop de sang et de cadavres qui dégoulinent de la télé, je ne la regarde pratiquement plus. A part Arte, ou la cinq qui nous font découvrir des gens merveilleux comme Wangari Maathai qui est décédée récemment et dont aucune télé française n'a parlé alors que cette femme africaine fut un être humain admirable.On ne parle pas des gens qui font du bien, on ne parle que des salauds et des assassins. D'ailleurs il faut que je fasse un article à son sujet pour parler du mouvement qu'elle a initié le "Green belt movement". Et puis j'ai retrouvé en cherchant ces fameuses maisons en détritus dont je t'avais parlé et qui sont magnifiques. J'y viendrai.

    Je te bise, passe un bon week end.

    RépondreSupprimer
  12. Je n'ai pas la TV, mais si une telle fiction existe c'est cohérent.
    On fait des films catastrophe, et des fictions délirantes pour mieux nous rassurer que c'est du cinéma, et que cela n'existe pas "en vrai" comme disent les enfants.
    Mais la réalité parfois dépasse la fiction.
    J'ai regardé Wangari Maathai, en effet cela semble une militante efficace :)
    Tu as raison d'écrire aussi des mots sur les petits bonheurs et les belles personnes. J'essaie très fort tu sais ? mais c'est plutôt sur l'autre bloug. Bises et tout pareil.

    RépondreSupprimer
  13. ne te fais pas trop d'illusion ; la Chine signera "la paix des charognards" avec les Etats-Unis le temps venu. La cupidité est universelle.
    Mon petit Ppm00, fais attention. Ton blog va être interdit un de ces jours. C'est pas bon de poser les questions qui dérangent. Pense quand même à raccourcir tes démonstrations si tu veux un public plus réceptif. Moi, j'ai décroché à "cancer". Mais c'est parce que je ne suis pas un forçat de la lecture :-) A+ et prend soin de toi.

    RépondreSupprimer
  14. La Chine n'a besoin de personne, de plus certaines ressources comme les "terres rares" indispensables à la haute technologie n'existent que là bas - so far.
    Les occidentaux ont investi avec acharnement en Chine, comme naguère en Allemagne ou en URSS, avec récupération des actifs investis à la fin du bail. Mais la Chine est un poisson beaucoup plus gros, et c'est le dernier !
    C'est comme cela que je comprends la survie de l'euro ou du dollar : si les Chinois ne renvoient pas l'ascenseur estimant avoir payé le juste prix, nos monnaies tombent comme des merdes et on a plus à manger.
    Depuis ces 20 dernières années, nous n'avons pas eu de politique intelligente nous permettant de dépasser la dépendance chinoise. Au contraire nous avons joué à ... enculer "les autres", faire de la fausse innovation, de la fausse médecine, de la fausse industrie, tout ça pour faire de la fausse croissance qui gave de vrais escrocs. Cela va-t-il séduire la Chine ? Enculer son prochain est une activité sans avenir quand on arrive au bout de la chaine :)

    RépondreSupprimer
  15. Il n'y a pas de risque zéro et les vaccins ont sûrement leur mauvais côté pour certaines personnes mais de là à tt rejeter. Je pense que c'est un raisonnement de pays riche...Va voir en Afrique les effets dévastateurs de la maladie, va voir les enfants mourir......Enfin, je comprends ta révolte, ais je crois que si tu vois le diable partout, il va finir par te bouffer!!! Bises VITA

    RépondreSupprimer
  16. Tu es en train de dire qu'il faut nier la réalité pour vivre heureux ? qu'il faut ne pas chercher à connaître la vérité pour ne pas être "bouffée".

    Tu te piques depuis le début ? tu as piqué tes enfants ? tes animaux ? et tu ne peux pas accepter de regarder une éventuelle réalité désagréable.

    Alors pour effacer la réalité tu affirmes avec force la croyance dans la vaccination, peut-être même as tu convaincu tes enfants de vacciner à leur tour les leurs pour mieux exorciser le mal ?

    Mais c'est une illusion dangereuse : quand on fonce dans le mur, il vaut toujours mieux freiner que d'accélérer.

    Quelles sont tes réponses à mes simples questions ? je ne pose que des questions, je n'impose aucune réponse :)

    Bises VITA.

    RépondreSupprimer
  17. Merci. Même la bise au H1N1, je l'accepte volontiers :)

    RépondreSupprimer

compteur pour blog